Flexibilité, agilité, robustesse et paiement à l’usage sont présentés comme les principaux atouts du nuage informatique, qui en ont fait par ailleurs un phénomène de mode. Les niveaux de service incertains, l’insécurité des données, leur délocalisation, la perte de la gouvernance et la complexité de la facturation peuvent s’analyser comme des sources d’inquiétude pour les entreprises. Les assureurs vont-ils pour autant succomber à cet effet de mode ?
 
 
 
Alexandre Fiévée et Jean-François Forgeron pour La Tribune de l’assurance, mars 2012