En France, la liberté d’expression s’arrête où commence la diffamation. Depuis la Loi pour la confiance dans l’économie numérique du 21 juin 2004 (LCEN), les sites Internet sont soumis aux mêmes droits et obligations que les organes de presse, notamment en ce qui concerne la diffamation, l’injure et le dénigrement.

Alain Bensoussan pour Micro Hebdo, le 7 juillet 2011