La Cnil a annoncé, par un communiqué de presse du 14 décembre 2010, qu’elle autorisait les applications informatiques nécessaires à la première phase de généralisation du Dossier Médical Personnel (DMP).  Destiné à permettre le regroupement et le partage entre professionnels et établissements de santé des informations jugées utiles à la coordination des soins, il devrait être progressivement déployé sur l’ensemble de la France sous la responsabilité de l’Agence des Systèmes d’Information Partagés de Santé (ASIP Santé).

Cnil, Communiqué du 14 décembre 2010