Comme à chaque nouvelle élection, la question de savoir si l’interdiction de diffuser les premières estimations des résultats de la présidentielle est compatible avec l’omniprésence d’internet resurgit. Cette année, le débat monte d’un cran, compte tenu de l’essor de nouveaux usages, tels que les réseaux sociaux.
 
 
 
 
Mathieu Prud’homme pour Le Nouvel Observateur, le 19 avril 2012