Le ciblage d’une population en considération de données géographiques requiert le traitement de données à caractère personnel et, par voie de conséquence, l’application des dispositions de la loi Informatique et libertés, sous peine du prononcé de sanctions pénales. Rappelons que le ciblage géographique de clients ou prospects ne doit pas exclure une personne du bénéfice d’un contrat,  d’une prestation ou d’un droit du seul fait de son appartenance à un segment donné.

Céline Avignon, Marketing direct, décembre 2010 – janvier 2011