L’édito de la Lettre juristendance Informatique et libertés de juillet-août 2011 porte sur une délibération rendue par la Cnil le 12 mai 2011, par laquelle la Commission a, pour la première fois, autorisé la mise en oeuvre d’un dispositif biométrique multimodal reposant sur la reconnaissance combinée du réseau veineux des doigts de la main et des empreintes digitales et ayant pour finalité le contrôle de l’accès aux locaux sur les lieux de travail.

Juristendance Informatique et libertés n°40 Juillet-Août 2011