L’édito de la Lettre juristendance Informatique et libertés de janvier-février 2011 traite des dispositifs d’alerte professionnelle, qui ont récemment fait l’objet de l’attention de la Cnil. La Commission a en effet, par délibération du 14 octobre 2010, clarifié les dispositions de l’autorisation unique AU-004 et restreint son champ d’application aux domaines comptable, financier et de lutte contre la corruption. Ce remaniement avait été précédé par l’audition par la Commission des principaux acteurs concernés par les dispositifs d’alerte professionnelle (organisations syndicales, institutions publiques, groupes internationaux, etc).

Juristendance Informatique et libertés n°37 Janvier-Février 2011