Anne-Sophie Cantreau et Claudine Salomon – Dans le prolongement du décret n° 2012-1206 du 30 octobre 2012 (1), paru au journal officiel du 31 octobre 2012 et portant abrogation du décret du 28 mars 2007 relatif à l’appellation d’origine contrôlée Gruyère, le syndicat interprofessionnel du gruyère français (SIG) attendait une reconnaissance en tant qu’IGP.

La demande d’IGP avait été sollicitée par le SIG (2), conformément aux dispositions du règlement (CE) n° 510/2006 relatif à la protection des indications géographiques et des appellations d’origine des produits agricoles et des denrées alimentaires du conseil en date du 20 mars 2006 (3).

Elle vient de recevoir un avis favorable et elle devrait, par conséquent, être prochainement officialisée par un règlement d’exécution.

Dans l’intervalle et depuis la publication du décret du 30 octobre 2012, les opérateurs qui souhaitent intervenir « pour tout ou partie dans la production, l’élaboration, la transformation ou le conditionnement du gruyère » ne sont « autorisés à mettre sur le marché les fromages produits, emballés et étiquetés conformément au décret du 28 mars 2007 relatif à l’appellation d’origine contrôlée « Gruyère » que jusqu’à l’épuisement des stocks.

Le Ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt, tout en se félicitant de l’octroi de cette IGP au « gruyère » Français, précise, dans un communiqué en date du 10 décembre 2012, qu’elle « permet de préserver un patrimoine culturel et gastronomique (…) tout en ajoutant que « précédemment, seul le « Gruyère » suisse pouvait se prévaloir de cette dénomination. La distinction entre les deux, outre le lieu de production, se fera sur la présence ou non de trous, le « Gruyère » français étant le seul à présenter cette caractéristique » (4).

L’attention est désormais portée sur les dispositions de ce règlement d’exécution à venir.

(1) Décret n° 2012-1206 du 30-10-2012
(2) Syndicat Interprofessionnel du Gruyère (SIG)
(3) Réglement (CE) n° 510/2006 du 20-3-2006
(4) Ministère de l’Agriculture, Communiqué du 10-12-2012