L’actualité permet de revenir sur une pratique couramment développée consistant, pour les titulaires de brevets dont la durée de protection est limitée, à déposer, pour chaque invention, une dénomination, une forme ou encore un packaging à titre de marque afin de bénéficier d’un droit perpétuel si tant est qu’il est renouvelé…
 
 
 
 
Virginie Brunot et Claudine Salomon pour L’Usine nouvelle, le 13 mai 2012