Mathieu Prud’homme interviewé par 20 minutes, revient sur les dérives haineuses sur Twitter.
Il rappelle que l’injure, la diffamation et l’incitation à la haine raciale sont pénalement répréhensibles et que Twitter peut aussi être tenu pour responsable si l’on arrive à prouver qu’il est au courant de la publication de messages illicites sur son site et qu’il ne fait rien pour les retirer rapidement.

Mathieu Prud’homme pour 20 minutes, le 8 janvier 2013.